Une visite aux conséquences extraordinaires


Avec ses deux tours, l’église paroissiale catholique Saint-Séverin, construite sur le site de l’ancien fort romain de Boppard, est le symbole de la ville. Elle a d’ailleurs un lien très particulier avec Rome. Achevée au XIIIème siècle (1236), elle a reçu le titre de basilique mineure presque 800 ans plus tard, en raison de ses riches et magnifiques décorations (voûte et légende de Séverin). C’est le Pape François lui-même, qui a personnellement connu l’église il y a 30 ans, qui l’a honorée. La croix triomphale, les pierres tombales des premiers chrétiens et les fonts baptismaux du VIème siècle méritent une attention toute particulière.

Lorsque le Pape François lui a accordé son titre en juillet 2015, ses armoiries ont été gravées dans la pierre du portail ouest de l’église, symbole du lien particulier qui l’unit à Rome. Sur le portail sud, les armoiries du Pape sont exposées en couleurs.

Mais le Pape François entretient une relation très spéciale avec Boppard.

Le Pape François, de son nom Jorge Mario Bergoglio, est né en Argentine et a étudié au Goethe-Institut de la région pendant l’été 1985. Il a vécu à Boppard pendant plusieurs mois, chez ses hôtes, le couple Schmidt. « Il se promenait toujours dans notre jardin en priant, » se souvient aujourd’hui Helma Schmidt, en montrant du doigt une chaise de la table à manger : « il s’asseyait souvent ici » et regardait par une grande fenêtre qui donnait une vue imprenable sur la vallée du Rhin. Alors âgé de 48 ans, l’étudiant argentin Jorge Mario Bergoglio devint plus tard le Pape François, le chef de l’Église catholique.

Pendant deux mois, il a également appris l’allemand au Goethe-Institut et, grâce à sa nature modeste et terre-à-terre, il a laissé un souvenir impérissable sur les habitants de Boppard. « Je ne pense pas qu’il s’imaginait devenir Pape lui-même, » explique Helma. « Il s’intégrait bien ici, car il était ‘simple et clair’, et c’est comme ça que ça fonctionne chez nous. »

Les fonts baptismaux du VIème siècle de l’église Saint-Séverin, Rhin romantique

Les fonts baptismaux du VIème siècle de l’église Saint-Séverin, Rhin romantique

Le futur Pape invité à dîner

Le prêtre jésuite, toujours de bonne humeur, acceptait volontiers les invitations à dîner et les discussions à propos de politique et de religion. Parfois, il aimait simplement écouter M. Schmidt jouer au piano.

En 2013, Helma Schmidt a suivi l’inauguration du Pape François à la télévision.  Après son passage à Boppard, les échanges de lettres n’ont jamais cessé, comme en témoigne une pile d’enveloppes. Pendant des années, les Schmidt et Jorge se sont écrit à Pâques, à Noël, ou à d’autres moments de l’année. Toutes ces lettres se trouvent aujourd’hui dans une belle pile d’enveloppes de la poste aérienne. La mention « Via Aerea » (poste aérienne en français) se trouve sur toutes les enveloppes, et Jorge, l’expéditeur, y est inscrit sous le nom d’« Arzobispo » (archevêque en français).

Les lettres, soigneusement écrites à l’encre, sont rédigées en allemand. « Il a toujours fait comme ça, » explique son hôte. En 1992, Jorge informe le couple de sa nomination comme évêque coadjuteur de Buenos Aires. Puis, dans une lettre de 2007, il explique qu’il repense souvent à ses jours à Boppard.

Ce n’est que des décennies plus tard que les retrouvailles ont pu avoir lieu et que le Pape a pu revoir Helma, en novembre 2014, lors de son discours au Parlement européen à Strasbourg. À l’époque, Jorge l’avait impressionnée par sa modestie et sa spontanéité, explique-t-elle. Lorsque son mari s’excusa de la petite taille de la chambre, Jorge lui aurait répondu : « ne vous inquiétez pas, le grand se cache dans le petit. »

À son tour, la ville de Boppard a honoré à sa manière son citoyen temporaire désormais devenu chef de l’Église catholique. Ainsi, un petit sentier, jusqu’alors sans nom, que Jorge empruntait quotidiennement entre son logement, le Goethe-Institut et le centre-ville, fut baptisé et béni « Papst-Franziskus-Weg » (chemin du Pape François) en avril 2015.

Armoiries du Pape François au-dessus du portail ouest de l’église Saint-Séverin de Boppard, Rhin romantique

Armoiries du Pape François au-dessus du portail ouest de l’église Saint-Séverin de Boppard, Rhin romantique

En juillet 2015, Boppard a eu l’immense joie de voir son église Saint-Séverin recevoir le titre de basilique mineure. Il s’agit d’une reconnaissance extraordinaire pour cette œuvre majeure de l’architecture romane tardive, qui est l’une des plus importantes basiliques du patrimoine culturel de la vallée du Haut-Rhin moyen. C’est une grande fierté pour les habitants de Boppard.

La phrase du Pape François est alors devenue réalité : « le grand se cache dans le petit ». Une conséquence extraordinaire à la visite d’un prêtre jésuite à Boppard.

L’église paroissiale Saint-Séverin de Boppard, Rhin romantique

L’église paroissiale Saint-Séverin de Boppard, Rhin romantique

La croix triomphale de l’église Saint-Séverin, Rhin romantique

La croix triomphale de l’église Saint-Séverin, Rhin romantique

Autres conseils d’excursions sur la culture et la nature à Boppard:


Plus d’informations sur un séjour à Boppard

Pour ne rien manquer des événements, curiosités et autres points d’intérêt de Boppard renseignez-vous auprès de l’office de tourisme de Boppard.

Offre: Vélo Boppard 3 jours/ 2 nuits

€ 130,-

Tourist Information Boppard

Offre comprend: 2 nuits avec petit-déjeuner; Dégustation de vin; Voyage en train de Hunsrückbahn; Trajet en bateau de Bingen/Rüdesheim à Boppard.

Offre: Randonnée pour le RheinBurgenWeg

€ 110,-

Tourist Information Boppard

Offre comprend: 2 nuits avec petit-déjeuner; Randonnée individuelle sur le RheinBurgenWeg; Dégustation de vin; Trajet en bateau; Trajet en télésiège...

Severus Kirche

St. Severus Kirche

Boppard Le bâtiment de l'église dominant le paysage urbain s'élève au-dessus du point où le bain militaire était situé dans le fort romain de Boppard. Avec…
Römer-Kastell in Boppard

Römer-Kastell

Boppard Fort romain, Boppard Dans le centre historique de la ville se dresse le fort romain « Bodobrica ». Fortifications les mieux conservées de l’Antiquité…